TOULOUSE-LAUTREC ET LE CIRQUE

Exposition estivale 
TOULOUSE-LAUTREC ET LE CIRQUE
Jusqu'au 24 sept. 2017 - Espace Culturel de Tourrette-Levens

Chaque année, la commune de Tourrette-Levens propose un événement artistique estival, rassemblant le grand public autour de nombreux thèmes liés à l'univers du cirque. Ce village perché de l'arrière pays niçois est véritable musée à ciel ouvert, et compte ansi dans sa collection des oeuvres originales de nombreux artistes qui y ont exposés tels que : Albert Chubac, Ernest Pignon Ernest, James Franta, André Brazilier, Claude Gilli, Jean-Pierre Augier ou Max Cartier.

L'exposition d'été consacrée à "TOULOUSE-LAUTREC ET LE CIRQUE" sera ouverte au public jusqu'au 24 septembre 2017.

Vous trouverez en bas de page les documents à télécharger (dossier, communiqué de presse, visuels, articles).

Cette exposition issue d'une collection privée rarement montrée présente une facette peu connue de l'artiste. Elle se déroule à l'Espace culturel de Tourette-Levens et comporte une série de 39 lithographies originales de Toulouse-Lautrec, des affiches originales de cirque dont il s’est inspiré (collection privée du Dr Frere), des cartes postales originales de La Goulue, danseuse vedette du Moulin Rouge et les programmes du Moulin Rouge datant de son temps.
D’autres documents (coupures de journaux anciens , objets ...) complètent l’exposition.

L'immense talent expressionniste de Toulouse-Lautrec, peintre, dessinateur, lithographe, affichiste et illustrateur a su marquer l'esprit du monde au travers de ses créations. Qui ne connait pas ses scènes de french cancan au Moulin Rouge, dont il était un spectateur passionné, lui, l'ami des stars et, par ses affiches, l'artisan de leur gloire ? Promoteur d'une nouvelle esthétique du portrait, dessinateur d'instinct, il voulut, selon sa propre expression, « faire vrai et non idéal », et demeure en marge de toute école.
Frappé enfant par une grave dégénérescence osseuse, il découvre la peinture dès sa jeunesse et décide très vite d'en faire son métier. Son maitre est Degas à qui il doit son sens aigü de l'observation des moeurs du Paris nocturne et sa passion pour le dessin.

Sa série sur le cirque date d'un internement dans un hôpital psychiatrique deux ans avant sa mort. Toulouse-Lautrec réalise une série de dessins au crayon noir et crayons de couleur pour prouver sa bonne santé mentale. "J'ai acheté ma liberté avec mes dessins" écrivit-il, car la cohérence et la virtuosité de l'ensemble lui permirent de négocier sa sortie et de vivre les deux dernières années de sa vie sans être enfermé. Malgré sa courte vie (il décède à 36 ans), il a laissé une œuvre considérable : 737 peintures, 275 aquarelles, 369 lithographies, et 5000 dessins, renouvelant notamment l'art de l'affiche. C'est d'ailleurs sa première affiche qui le rendra célèbre : Moulin-Rouge (La Goulue).

LES ANIMATIONS - En parallèle à l'exposition, la commune s'attache aussi aux plaisirs des enfants : des représentation du clown burlesque Monsieur Mouche ainsi que des spectacles gratuits de magie, (Triton, Stephen Lucy, Dom et Harry Pomdeter) sont proposés tous les dimanches et le mardi 15 aout à 16h et à 17h au sein même de l'exposition. Les spectacles sont gratuits. Programme détaillé ci dessous.

Notez aussi que Tourrette-Levens, situé à seulement 12km de Nice, est un village authentique de patrimoine et d'art. Véritable village perché, il possède encore une tour de son château d’origine médiévale, trois musées - gratuits - et une superbe église baroque. Accessible par la montée du château et son cadre pittoresque, on y découvre une vue panoramique entre mer et montagne exceptionnelle. Tourrette-Levens se présente volontiers un musée à ciel ouvert par son intérêt pour l'art d'aujourd'hui. De nombreuses scultptures trônent dans le village et le public peut admirer les oeuvres d'artistes tels Albert Chubac, Ernest Pignon Ernest, James Franta, Brazillier, Gilli, Jean-Pierre Augier ou Max Cartier.

*******************************************


"J'ai acheté ma liberté avec mes dessins"
Parmi la riche production artistique d’Henri de Toulouse-Lautrec, on trouve une jolie série de lithographies originales sur l’univers du cirque réalisée à la fin de sa vie. Issue d’une collection privée, elles seront exposées à l’espace culturel de Tourrette-Levens.
Deux ans avant sa mort, Henri de Toulouse-Lautrec (1864 - 1901) fut interné suite à des désordres mentaux dus à l’alcool. Pour retrouver la liberté et prouver à ses médecins qu’il était apte à sortir, il réalisa, d’après ses souvenirs, une série de dessins aux crayons de couleur et au crayon noir sur l’univers du cirque. L’ensemble, d’une virtuosité et d’une cohérence impressionnante, lui permit de convaincre le corps médical de sa bonne santé psychique. Il fut publié sous forme de lithographies après sa mort. Le peintre y aborde les grands thèmes du cirque : ici une trapéziste, là une danseuse sur corde, une cavalière ou encore un numéro de dressage… Il représente un monde de liberté, de mouvement, où le trait, vif, va à l’essentiel.
Cette série de 39 dessins, et autres documents complémentaires, rarement exposée, provient de la collection privée d’un passionné du peintre, Jean-Pierre Gimbergues. Cet albigeois amasse tout ce qu’il trouve sur l’artiste depuis de nombreuses années. Elle sera également accompagnée de trésors originaux du monde du cirque du 19e siècle et du cabaret, provenant de la collection d’Alain Frère, conseiller artistique du festival international du cirque de Monte-Carlo.
Henri de Toulouse-Lautrec est mort à l’âge de 37 ans, mais a laissé derrière lui une oeuvre impressionnante : de lui on connait surtout son amour pour la vie bohème du quartier de Montmartre au XIXe, sa représentation des célèbres cabarets comme le Moulin Rouge, des prostituées et des artistes de la capitale, mais on connait peu son amour des chevaux et du vrai cirque. Pour en savoir plus sur sa passion du cirque, rendez-vous à Tourrette-Levens jusqu’au 24 septembre.

*******************************************

Henri de Toulouse-Lautrec et le cirque
A la fin du XIXe siècle, les spectacles circassiens sont très nombreux en France, Toulouse-Lautrec en a régulièrement visité en province et à Paris. Dans les quartiers populaires de la capitale, on en compte seulement deux : le Cirque d’hiver de Paris et le Cirque Fernando à Montmartre. Dans les quartiers huppés parisiens, ils proposent des mises en scène uniques comme l’Hippodrome avec ses fameuses courses de chars, le Cirque d’Été près des Champs-Élysées, le Cirque Molier et le Nouveau Cirque, où se produit le clown Chocolat.
Dès son enfance, Toulouse lautrec fut marqué par cet univers. René Princeteau, peintre sourd-muet et ami du cercle familial, est chargé par le père d’Henri de lui enseigner l’art de la peinture et du dessin. Au début des années 1880, il fait découvrir à Toulouse-Lautrec le cirque Fernando, situé en haut de la rue des Martyrs à Paris. L’artiste se passionne alors pour le cirque. Ce milieu lui rappelle l’anti-conformisme de son père et symbolise une certaine liberté.
Il est aussi attiré par les corps en mouvement, les performances athlétiques des artistes et les postures des animaux. Peut-être y voit-il un parallèle entre les corps des athlètes en spectacle et son propre corps ?
« C’est un corps souffrant, qui dessine des corps souffrants », comme le souligne un des rédacteurs du catalogue de l’exposition « Le cirque au temps de Toulouse-Lautrec », au musée Raymond Lafage en 2016.
« Le numéro impose sa douleur quotidienne au gré des répétitions : hypertrophie musculaire des bras, des jambes, 
arcature outrée des dos, des membres, rachitisme, au contraire, des corps voués 
à la voltige, à la légèreté imposée. » Cependant, Toulouse-Lautrec ne souhaite pas inspirer de la complaisance envers les artistes circassiens. « Le spectacle doit être facile, gracile et joyeux. »
Au début de 1899,
Toulouse-Lautrec
 est hospitalisé en 
raison de plusieurs 
désordres mentaux liés 
à différents maux, dont 
l’alcoolisme. Il est interné
 dans la clinique du docteur
 Sémelaigne à Neuilly. Au mois de
 février 1899, pour prouver qu’il a bien 
retrouvé ses esprits et sa capacité à travailler, 
il réalise de mémoire au crayon noir et aux crayons de couleur une série de 39 dessins sur le cirque. Y sont représentés des amazones, des trapézistes, des clowns, des dresseurs d’ours et d’éléphant, des chevaux et des chiens savants. Les gradins sont vides, le public est absent comme pour démontrer que le peintre est là contre son gré. Les médecins, éblouis par la cohérence de ces œuvres et la dynamique des mouvements, le laissent sortir le 17 mai 1899, reconnaissant ainsi l’état parfait de sa mémoire et sa remarquable technicité. Comme l’a si poétiquement dit Toulouse-Lautrec : « J’ai acheté ma liberté avec mes dessins. »

*******************************************

LES SPECTACLES
Gratuits tous les dimanches et le 15 aout - à 16 h et à 17 h

MONSIEUR MOUCHE : 27 août - 3 septembre
Solo clownesque musical. S’il était un héros de cinéma, Monsieur Mouche serait Monsieur Hulot, s’il était un acteur, il serait Pierre Richard, s’il était un personnage de bande dessinée, il serait Gaston Lagaffe, s’il était un amuseur, il serait Mister Bean. Ce personnage de l’ombre vous embarque pour des scènes plus délirantes les unes que les autres. Chansons, musique, et quiproquos, Monsieur Mouche en fait trop, mais c’est pour notre bien.

TRITON : 20 août - 17 et 24 septembre
Triton, magicien primé au Championnat de France vous présente un spectacle interactif alliants surprises, humour et poésie. Vous verrez de la lévitation, des apparitions de monnaie et peut-être même la visite d’un petit fantôme !

STEPHEN LUCY : 6 août
Premier prix du concours des Colombes d’or en 2010, Stephen vous invite dans un univers magique où les dessins prennent vie, les tables volent et le public lévite...

HARRY POMDETER & DOM LE MAGICIEN : 13 et 15 août - 10 septembre
Deux compagnons pittoresques qui font chauffer les planches. Sur scène, le clown Harry Pomdeter essaie d’imiter le Magicien Dom dans un spectacle interactif avec les spectateurs. Des apparitions de poissons, de roses, ou de billets de 50 et 100 euros, succèdent à des disparitions de foulards ou de transformations.

*******************************************

Informations Pratiques
Exposition à l’Espace Culturel, du 24 juin au 24 septembre 2017.
Ouvert tous les jours de 14h à 19h, en entrée gratuite.

Spectacles tous les dimanches + mardi 15 aout, au sein de l'exposition à 16h et à 17h
En entrée gratuite également.

Le village est situé à 20 minutes de Nice - Sortie Autoroute N° 55 Nice Est.
Parkings gratuits.

wordpress themesjoomla themes
2017  French Riviera Tendances   globbers joomla template
2017  French Riviera Tendances
Hébergé par Webstore /// Maintenance : Ayreon-Seven Communication