Les reportages - 58e "Jazz à Juan" Charles PASI - Lenny KRAVITZ - Pinède Gould - le 12 juillet 2018

58e "Jazz à Juan" Charles PASI - Lenny KRAVITZ - Pinède Gould - le 12 juillet 2018
Festival International de Jazz

Jazz à Juan 2018

« JAZZ A JUAN »
Depuis 1960 et la création de « Jazz à Juan », le jazz a changé, le jazz a muté, il est partout, « all over the world », s’invite, se transfuse et infuse dans tous les genres, redessine lignes et contours, et doit être compris comme la vaste trajectoire musicale
qui a conduit une culture afro-américaine au seuil des questions musicales les plus contemporaines et universelles, attentif à ne pas se dissoudre dans la prolixité de ce qu’il convient d’appeler la « World Music », pas plus d’ailleurs qu‘il ne doit sescléroser, se lapidifier  en discipline académique, vouée à l’entretien du patrimoine.

Aussi « Jazz à Juan » est-il resté, par-delà les décennies, un festival ouvert, évolutionniste, c'est-à-dire optimiste, intuitionniste, anticonformiste, avant-gardiste, universaliste, synergiste, culturaliste, environnementaliste, humaniste, intimiste, moderniste,
mutationniste, mutualiste, progressiste, rétro-futuriste...
A l’heure où il fête sa 58e édition, « Jazz à Juan » garde, plus que jamais, l’instinct viscéral de sa propre légende. Cette année encore, alors que le jazz et les musiques cousines cristallisent comme rarement, il se veut plus que jamais facteur d’ouverture
artistique, en accueillant bon nombre de ceux qui en sont, en font et en feront la légende, venus s’offrir au public, sur un plateau, dans toute leur brillante actualité.

 *******************************

Charles Pasi
S’il a grandi à Paris, ce jeune auteur-compositeur-interprète-instrumentiste a passé beaucoup de ses étés outre-Atlantique à écouter Miles Davis, Otis Redding, Ray Charles ou Bob Dylan, qui ont forgé son identité. De là une musique qui vient des tripes, avec des arrangements fougueux et enthousiastes, mélangeant les influences, désactivant les codes, naviguant, explorant. Sans oublier de très beaux solos d’harmonica, un instrument qu'il a adopté à dix-sept ans par provocation et dont il est devenu un virtuose incontesté et qu’il semble avoir greffé à la main.
 
Charles Pasi aime les voyages, les frontières qui s’effacent, les identités qui se croisent, le blues, le jazz, la soul, la musique classique, toutes les musiques qui réchauffent l’âme. Des voyages qui ont formé sa jeunesse et enrichi son don. Issu d’une génération obsédée par la vitesse, la superficialité et la technologie, il préfère, à la manière d’un artisan, apprendre les secrets oubliés, ceux qui permettent de ne pas galvauder son art. De le prolonger. Sur scène, c’est un véritable performer, ondoyé par un certain Archie Shepp, « un latin aux yeux ravageurs qui chante comme un noir américain et joue aussi bien des mélodies jazz que rock ». Dernier opus : Bricks (Blue Note)

 

******************************************

 

Lenny Kravitz Raise Vibration Tour !

« Je ne suis pas une rock star, je ne suis pas un sex-symbol, je suis un musicien qui a des choses à dire ». Ainsi parle l’un des ténors mondiaux du rock et de la pop, du vintage rock et de la soul, rejoint plus tard par des Tarantino et autres Oasis, lanceurs d’un courant rétroactif qui a envahi le monde. Tant il est vrai que, si les années 90 ont marqué les débuts du post modernisme, il fallait bien un génie pour l'incarner. Son nom: Lenny Kravitz, un surdoué qui joue de tous les instruments, un artiste qui a un style, c’est le moins qu’on puisse dire.

Considéré comme l'un des artistes rock les plus importants de sa génération, Lenny Kravitz a déjà 25 ans de carrière et près de 40 millions d'albums vendus à son actif. Il s'évertue à transcender les genres et les styles grâce à ses influences musicales variées : soul, rock, et funk des années 60 et 70. Auteur, producteur (Madonna, Vanessa Paradis) et multi-instrumentiste, il a remporté quatre Grammy® Awards consécutifs. En plus de ses dix albums studio, dont le dernier, Raise Vibrations, vient de sortir, Lenny Kravitz a fait aussi quelques apparitions remarquées au cinéma dans The Hunger Games et The Hunger Games: Catching Fire, Precious et The Butler.

 

Reporter Photos David Vincendeau

RSS
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
Charles Pasi - Lenny Kravitz
 
 
Powered by Phoca Gallery
wordpress themesjoomla themes
2019  French Riviera Tendances   globbers joomla template
2019  French Riviera Tendances
Hébergé par Webstore /// Maintenance : Ayreon-Seven Communication