Articles - Présentation de l'artiste Roger Bella

Présentation de l'artiste Roger Bella 

Roger Bella,  artiste photographe expos, en novembre,  à Beaulieu sur mer 
En fait, c’est l’artisan qui présentera ses diverses créations, de la photo au reliage

Un parcours atypique pour ce photographe amateur de 56 ans. 
D’abord marin, puis technicien, directeur d’imprimerie ou analyste programmeur, au gré de ses voyages au long cours. 
Il s’installe à Nice en 1994.
C’est un peu par hasard, suite à un tour du Monde qui dura dix huit ans qu’il revient sur la terre de naissance de ses pères pour des raisons professionnelles. 
Mais le voyageur qu’il est au plus profond de son être reprend le dessus et il décide de retourner dans un village qu’il a visité il y a trente ans. 
Pushkar, dont les souvenirs l’ont habité tout ce temps alors que les chemins de la vie
l’empêchaient de mener à bien ce projet. 
Et c’est le coup de foudre !
Pushkar devient une raison de vivre. Ce petit village sacré du Rajasthan, en Inde du nord, l’attire comme un aimant et, entre octobre 2006 et février 2010, il y effectue sept séjours exclusivement consacrés à ce haut lieu de pèlerinage de l’hindouisme en y séjournant au total un an. 

Polyglotte invétéré, il n’hésite pas à apprendre l’hindi dont il maîtrise jusqu’à l’écriture, pour parvenir à un partage du quotidien, cela était pour lui une condition sine qua non. 
En voyageur ébloui, parfois jusqu’à l’envoûtement, pour témoigner de ce coup de cœur, pour rendre hommage aux habitants de ce petit bourg, il nous offre des flots d’images, écho de souvenirs, d’émotions secrètes, de réflexions sur soi-même et fait un immense hommage aux femmes de ce pays, prisonnières de leur destin de soumises aux lois machistes de l’état le plus conservateur de l’union indienne.

Dans ce travail admirable, où l’on ressent une telle puissance émotionnelle, un désir de vérité, il y a un foisonnement de couleurs, magnifiées par les transparences des voiles, la délicate étreinte des contre-jours comme un ornement des corps. Et ce travail est vite récompensé. 
En 2007 il commence à exposer ses images et remporte le premier prix du festival Photo-Menton, s’expose dans la région mais aussi en France, en Suisse et en Italie où, après avoir encore une fois été distingué par une troisième place au festival de Menton en 2010, il remporte le premier prix du Borgo Photo Festival de 2011. Pendant ce temps, de nombreuses associations et institutions reconnaissent son travail admirable, où l’on ressent une telle puissance émotionnelle, un désir de vérité et lui offrent, lors de leurs manifestations, d’exposer ses œuvres en tant qu’invité d’honneur.
Et la perte de son emploi « tombe bien » ce qui le porte naturellement à créer une entreprise pour faire en sorte que ce passe temps devienne aussi un gagne pain.

Ses connaissances techniques et technologiques font de lui un « artisan imprimeur » qui, grâce aux nouveaux moyens de production lui permettent de commencer un parcours peu ordinaire, non pas de photographe qui est un métier ne s’improvisant pas,  mais… d’artisan éditeur. 
Il est le seul auteur et le seul artisan des livres rares qu’il fabrique de bout en bout. Des livres uniques, qui saisissent les lecteurs devant la pureté des images qu’il leur est donné de voir, dans leur célébration éblouissante du vivant, comptes rendus de cette immersion initiatique au cœur d’une humanité lointaine, étonnés de voir que l’objectif avait une âme, un souffle, qu’il faisait corps avec « Le pèlerin de Pushkar » nourri de sa passion, ému jusqu’au frisson.
Mais nous concéderions bien ce titre de photographe à ce « fou du contre jour » car sa photographie n’est pas seulement une collection de belle images. Titulaire d’un Master en Sciences de l’Information et de la Communication, il sait faire de ses images une véritable écriture, appuyant sa démonstration, constituant un récit précis et documenté, tels ces articles des magazines spécialisé, ses images se font aussi reportage. 

Vous n’aurez aucun mal à le rencontrer cet automne puisque son programme d’expositions le mènera naturellement comme tous les ans au festival de Photo Menton, mais aussi au C.E.D.A.C. de Terra Amata à Nice et lors d’une grande exposition à la chapelle Sancta Maria de Olivo de Beaulieu-sur-Mer, le tout au mois de novembre 2011. 
Ou alors, si vous passez à Paris, Cuneo ou Zurich vous pourrez aussi admirer ses œuvres d’octobre à décembre 2011.
Au mois de janvier, il vous faudra aller plus loin, au programme Pushkar bien sûr, il va bien falloir retrouver ses amis indiens quelque temps, mais aussi d’autres lieux comme Majuli en Assam, un petit tour au Népal du côté des Annapurna et une percée vers le Myanmar et Bali, en Indonésie. Et une promesse; d’autres images, d’autres livres rares, d’autres petits bijoux de lumière.
Roger Bella web – tél. 0661756805  

Exposition Photos de Roger Bella 
du 1er au 30 nov. 2011 - Chapelle Sancta Maria de Olivo - Beaulieu-sur-Mer 
Texte et photos Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."> Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 
RSS
 
 
Powered by Phoca Gallery
wordpress themesjoomla themes
2017  French Riviera Tendances   globbers joomla template
2017  French Riviera Tendances
Hébergé par Webstore /// Maintenance : Ayreon-Seven Communication