Articles - Conférence "sur les aventures d’hier et d ‘aujourd’hui" - au Yacht Club de Monaco - le 10 avril 2013

Conférence "sur les aventures d’hier et d ‘aujourd’hui"
au Yacht Club de Monaco
le 10 avril 2013

Les navigations traditionnelles remises au goût du jour à Monaco
Une conférence sur les aventures d’hier et d ‘aujourd’hui


DSC_0224

Le Yacht Club de Monaco a décidé d’offrir au public, aux navigateurs et aux passionnés d’aventures océanes des conférences sur des voyages ou autres exploits authentiques et qui devraient  attirer, comme ce fut le cas, le 10 avril dernier, des dizaines de spectateurs assidus. En effet, M. Dominique Gorlitz, se situant dans la tradition de Thor Heyerdahl, célèbre navigateur norvégien voyageant sur des bateaux construits en matière anciennes et naturelles, lors de cette  conférence ''Was Colombus 15000 years too late'' a expliqué le renouveau de ces navigations d’antan et rappelé les voyages au temps de l'âge de pierre.

Illustrant ses propos d' images et de dessins d’archives également sur les migrations des peuples du Pacifique le docteur Gorlitz rappelait les aventures actuelles du projet des différentes expéditions Abora.  The Abora project group est l'aboutissement d'un travail de recherches sur les cultures et les expérimentations archéologiques réalisées entre institutions et musées datant de plusieurs siècles. L’une de ces aventures maritimes  eut lieu, en 2007, et  s’est terminée par un échec où le navire traditionnel fut coupé  en plusieurs autres morceaux, au milieu de l'Atlantique. Il faut dire que du côté des Açores, cette embarcation voulant voguer vers l’Europe, et rappeler ainsi les anciennes navigations aux étoiles, subit une tempête, puis deux et un cycle de 7  cyclones en quelques jours , ce qui a eu raison de ce bateau  en balsa et en roseaux, dont la construction avait commencé en Bolivie. Celle-ci fut poursuivie à New York et l’aventure se termina au milieu de l’Atlantique.

Pourtant, le projet Abora avait déjà vu, en 1999, une aventure en Méditerranée, avec un voyage de Sardaigne vers les ïles Canaries. Le 2ème projet vit se dérouler un voyage, en 2002, entre Alexandrie et Chypre. Abora III fut construit, lui, en joncs de Totora, récupéré dans le lac de Titicaca et connut donc, ces mésaventures expliquées plus haut. Aujourd'hui, le projet Abora IV  est arrivé à son aboutissement et l’aventure est remise sur ses rails et devrait repartir, très bientôt.

En fait, ces constructions en matières d’origine végétales est calquée sur l’aventure qui eut lieu, en 1947 et qui mena, des aventuriers dont Thor Heyerdahl et Bengt Daniellson accompagné de 4 autres marins expérimentés ou pas, de Callao au Pérou à Raroia, une petite île des tuamotus, en Polynésie française. Ces autres marins s’appelaient Herman Watzinger, Knut Haugland, Torstein Raaby et Erik Hesselberg. Partis le 28 avril de Callao, au Pérou, ils abordèrent, après maintes aventures et risques divers et nombreux, les côtes de Puka Puka, puis l’île de Fangatau et enfin, abordèrent sur l’atoll de Raroia, et, en fait s'échouèrent sur la barrière de corail de cet îlot perdu.

Au cours de cette soirée, qui ouvre un cycle fort intéressant, au Yacht Club de Monaco, M. le professeur Pallanca et M. Edmond Krecké reçurent tous deux, un super ouvrage signé des mains de Thor Heyerdahl et de son fils, ceci de la part des conférenciers. M. Krecké ayant visité le Musée Kon Tiki à Oslo, il y a quelques mois,  avait répondu présent et fut ainsi honoré de ce cadeau de grande valeur. Plus tard, les invités à cette conférence pouvaient admirer les constructions, en maquette, des frêles esquifs du lac Titicaca, ainsi qu'un objet en pierre  sculptée rapportée par Thor Heyerdahl, lors d'un dernier voyage dans le Pacifique, à Rapa Nui ou île de Pâques.

D'ailleurs, en consultant nos archives, nous avons retrouvé trois images  en noir et blanc de Thor Heyerdahl, au cours du Tapati Rapa Nui, la fête de février qui a lieu, chaque année, sur cette île du Pacifique Sud. Et le célèbre navigateur aventurier, y participait en tant qu'invité ; c'était en 1987, justement sur Easter Island, autre nom de cette île du bout du Monde.

Mais, où est réellement le bout du Monde ?

Texte et photos Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Photos de Thor Heyerdahl prises en 1987, à l'ïle de Pâques
RSS
dsc_0181_resize
dsc_0184_resize
dsc_0187_resize
dsc_0190_resize
dsc_0195_resize
dsc_0198_resize
dsc_0200_resize
dsc_0204_resize
dsc_0205_resize
dsc_0209_resize
dsc_0211_resize
dsc_0212_resize
dsc_0214_resize
dsc_0216_resize
dsc_0219_resize
dsc_0220_resize
dsc_0222_resize
dsc_0224_resize
dsc_0226_resize
dsc_0228_resize
dsc_0233_resize
dsc_0238_resize
dsc_2152_resize
tapati with thir heyerdahl 87_resize
thor h. rapa nui _resize
t h rapa nui 87_resize
yacht club 04_resize
yacht club 05_resize
yacht club 06_resize
 
 
Powered by Phoca Gallery
wordpress themesjoomla themes
2017  French Riviera Tendances   globbers joomla template
2017  French Riviera Tendances
Hébergé par Webstore /// Maintenance : Ayreon-Seven Communication